Gif de l'expertise digitale de Wondercrush

Site vitrine : votre carte d’identité digitale

La meilleure stratégie digitale au service de votre référencement naturel

Bon, on ne va pas se mentir : sur Internet, c’est la guerre pour être le mieux classé possible sur tous les moteurs de recherche. Du coup, il vaut mieux penser à une bonne stratégie SEO pour être bien référencé et donner à votre nouveau site tout beau la meilleure place possible.

Pour cela, il faut adapter votre stratégie SEO à vos objectifs (on parle d’objectifs de classement, de conversion, de budget etc). Chez Wondercrush, on la pense sur mesure, en fonction de vos besoins et vos ambitions.

Adwords, c’est bien, le référencement naturel, c’est mieux ! Que faire pour récupérer de nouveaux clients sur le web ?

On ne va pas vous mentir, chez Wondercrush, on n’a pas encore trouvé la formule magique pour apparaître sur la première page de Google en un claquement de doigt (on cherche encore, on ne perd pas espoir). Du coup, il va falloir passer par certaines étapes incontournables.

Pour améliorer votre positionnement ou votre notoriété, pour apparaître comme pertinent dans les résultats de recherche, vous allez avoir besoin d’un bon référencement. Et on est là pour ça ! Les algoryhtmes, ça nous connaît, les liens entrants et le netlinking aussi. Vous pouvez nous faire confiance : votre URL sera bientôt au top de sa popularité !

1. Auditer votre référencement naturel

Dans un premier temps, nous recommandons d’effectuer un audit de l’existant : les points forts et les points faibles de votre site, ce qu’il faut changer, ce qu’il faut améliorer, ce qu’il faut abandonner et ce qu’il faut conserver… Et oui, tout n’est pas forcément à jeter !

Ce genre d’audit permet d’avoir une idée précise de la stratégie à adopter pour être mieux référencé.

Comment audite-on le référencement naturel d’un site ? On utilise des outils (Screaming Frog) ou des modules (yoast, headingmaps…) qui vont nous permettre de « crawler » votre site (le scanner) pour :

  • Trouver les URL 404, les liens erreurs et brisés pour les transformer en redirection 301 ;

  • Contrôler l’efficacité du maillage interne (inlinks, outlinks) ;

  • Sur un site multilingue, vérifier la présence de la balise Hreflang pour une bonne compréhension des moteurs de recherche ;

  • Vérifier la présence des balises title et meta description qui en quelque sorte aident les robots à scanner votre site ;

  • Analyser le bon référencement des images (poids, taille, nommage, balisage, sitemap dédié) ;

  • Valider le niveau de sécurité (si votre site n’est pas estampillé “fiable” par les moteurs de recherche, il ne sera jamais bien référencé). Il se doit d’être sécurisé, c’est-à-dire que vous devait avoir l’élément « https » au début de votre URL ;

  • Contrôler l’indexation des pages de votre site, mais aussi le classement de votre site web sur des recherches ciblées en utilisant des mots-clés ;

  • Tester l’expérience de navigation (ergonomie) sur votre site pour se mettre à la place de votre utilisateur. Penser comme lui et pas pour lui ;

  • Enfin, nous travaillons sur un benchmark de vos concurrents directs et parfois indirects qui nous permettra de mieux comprendre les attentes, prérequis et innovations sur votre marché.

 

Ce genre d’audit nous permet (et à vous) de tout mettre à plat pour partir sur de bonnes bases.

2. L’analyse sémantique ou comment structuré son arborescence

Les mots-clés ! On en parle partout, tout le temps. C’est une étape incontournable dans l’établissement d’une stratégie SEO.

En effet, si on veut optimiser le référencement de votre site, il va falloir trouver les mots parfaitement justes qui permettront à vos prospects et vos clients de vous trouver plus facilement dans la jungle inextricable d’internet.

Ces mots-clés permettent de comprendre ce que les utilisateurs recherchent et vont nous conforter ou challenger la construction de l’arborescence de votre site.

Nous allons établir une petite liste de mots magiques, ceux qui dirigent automatiquement vers votre site, et les intégrer pertinemment à votre contenu afin de remonter un peu plus chaque jour dans les pages des moteurs de recherche.

Et pour sélectionner ces mots-clés, on passe en général par une analyse sémantique.


Une fois cette analyse sémantique effectuée, on fait un petit best-off de mots clés : des courts (pour le contenu des pages produits par exemple), des longs (plutôt axés vers le contenu d’un article de blog), des mots-clés de localisation (histoire de cibler toujours plus et toujours mieux), etc etc.

Une fois ces mots-clés en mains, à vous les portes d’un meilleur référencement grâce à un contenu mis à jour avec soin par notre merveilleux concepteur rédacteur !

3. La gestion de contenu : la clé pour apparaître sur les moteurs de recherche

Le contenu optimisé : voilà ce sur quoi il va falloir travailler une fois ces fameux mots-clés définis. On va alors chercher à nourrir votre site de contenu informationnel, directionnel et/ou transactionnel. Mais on ne va pas tout faire d’un coup ! Il va falloir faire un planning propre, étudié, et surtout bien rédigé.

Les articles fourre-tout ne marchent pas, répéter 10 fois par ligne un mot clé non plus, ce serait trop simple ! Non, il va nous falloir du contenu qui va apporter une réelle valeur ajoutée à vos internautes.

On parle d’articles autour des avantages de vos produits par exemple, autour de votre expertise, de votre capacité à répondre aux demandes explicites des internautes, d’articles de fond qui respecteront les lecteurs, leur apporteront quelque chose de concret, le plus souvent accompagné de visuels pour accroître leur engagement.

4. Optimiser l’expérience utilisateur pour séduire les robots

N’oublions pas la navigation : meilleure est l’expérience sur votre site, meilleur est le référencement.

On va miser sur une bonne expérience utilisateur afin que les moteurs de recherche puissent plus facilement vous indexer.

Une expérience qui ne se cantonne pas aux écrans de laptop, mais qui passe également par celle sur smartphone (qui a dit “responsive” ? 10 points pour Gryffondor !).

Il va falloir être vigilant sur la qualité des liens, la vitesse de chargement de vos pages, sur la possibilité de vous contacter facilement, sur la sécurisation de vos bases de données, sur la mise à jour de votre CSM etc.

5. Netlinking… mon amour !

Le netlinking ou « link building » (comme on dit à New York) c’est votre capacité à construire une stratégie de liens puissants et efficaces, et cela fait partie des phases les plus difficiles à établir dans toute stratégie de référencement. Mais Wondercrush est avec vous !

Le but de cette stratégie est de favoriser la popularité de votre site aux yeux des moteurs de recherche (avec 91,4% du marché en 2021*, on avoue concentrer nos efforts sur le moteur de recherche de Google)

Comment construire votre stratégie de netlinking ?

On utilise ce qu’on appelle des backlinks, des liens hypertextes qui pointent vers la page que vous souhaitez rendre populaire. Plus ces liens sont de qualité, plus cela rendra votre page populaire.

Qu’est-ce qu’un lien de qualité ?

  • Un lien de qualité est un lien provenant d’un site qui a une bonne autorité de domaine (Domain authority) ;

  • Il doit provenir de la page de ce site ayant un bon Pagerank c’est-à-dire une page populaire du site ;

  • Moins il y a de liens sortants vers d’autres sites depuis cette page tiers, plus le « link juice » sera élevé et donc l’impact positive ;

  • Le lien doit être balisé « do follow » pour être pris en compte par Google ;

  • Un lien d’un site ayant plus d’ancienneté sera également plus pertinent ;

Pourquoi le netlinking c’est compliqué ?
Car c’est un travail de longue haleine. On évite un afflux massif de liens entrants dans une période réduite et on travaille sur nos backlinks sur le long terme.

Bon et puis c’est bien beau tous ces efforts déployés, mais il va falloir qu’ils vaillent le coup ! Pour cela, il faudra miser sur le long terme.

6. Le SEO ce n’est pas du one-shot