Retour sur notre matinale « Développer mon business avec la data et l’IA »

Thème

Évènement

Publication

6 février 2020

Partager la page

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Le mardi 4 février dernier, nous organisions un petit-déjeuner débat dans nos locaux de Saint-Herblain autour de la data et de l’IA. Accompagnés de notre expert et partenaire Cross Data, l’objectif était de démystifier l’IA, de présenter les opportunités pour les entreprises de développer leur business grâce à une stratégie data adaptée, et d’en rappeler les bonnes pratiques. Ci-dessous en 10 points clés, un résumé de nos différents échanges (nous remercions au passage les participants pour leur témoignage).

Data et business : ce qu’il faut retenir

  1. 87% des Dircom pensent que les données ne sont pas suffisamment utilisées par les services de communication*… mais 50% des projets datas échouent**. Il est important de comprendre pourquoi pour être assuré que son projet data soit un succès.
  2. L’intelligence artificielle n’existe pas. Elle ne remplace pas l’intelligence humaine mais simule cette dernière par un ensemble de théories et de techniques. Ce n’est donc pas non plus de la magie.
  3. Tout le monde peut mener une stratégie datas, à condition d’avoir un problème à résoudre. Il est important d’identifier ses points de frictions pour savoir ce que l’on recherche. Sans cela, vous aurez une quantité d’informations que vous n’utiliserez pas (et donc aucun R.O.I).
  4. La data permet aux commerciaux de retrouver leur vrai valeur ajoutée : LA RELATION. Fini les listes Excel de prospection interminables, grâce à l’expertise de Cross Data et de Wondercrush, nous pouvons donner à vos commerciaux une liste de leads ultra-qualifiés, avec bien entendu des argumentaires et supports de communication adaptés.
  5. Je peux réduire mon taux d’attrition jusqu’à 40%. C’est aujourd’hui notre record mais nous voulons bien le battre avec vous.
  6. Les connaissances que nous avons sur nos clients peuvent être erronées et remettre en cause certaines de nos actions de communication. Dans toute stratégie data, il est important de vérifier ses sources d’informations (origine, ancienneté, etc…).
  7. Même avec une base de données peu fournie, il est possible de mener une stratégie data. Il est parfois relativement simple d’enrichir ses données à partir d’autres sources internes et externes. Et oui, une donnée peut en cacher une autre ! Vos données ne sont probablement pas exploitées au maximum car seules et non enrichies, elles n’ont pas de sens.
  8. Il est possible de mettre en place une stratégie data pour mieux toucher ses audiences sur les réseaux sociaux et ainsi optimiser ses budgets de communication. Faire « plus » avec « moins », intéressant, non ?
  9. La data n’est rien sans l’analyse qui en est faite et le levier de persuasion humaine qui en découle. Il est nécessaire de trouver les leviers explicatifs des datas et surtout de transformer ces informations en actions.
  10. Les usages de la data sont illimités. A nous de les imaginer ensemble en fonction de vos enjeux avec une certitude : l’atteinte d’un R.O.I. !

* Etude menée par Cision auprès de 380 directeurs de la communication entre juin et septembre 2019

** Etude menée par IDC en mai 2019 sur l’adoption de l’IA en entreprise auprès de 2473 entreprises utilisant des solutions d’intelligence artificielle dans leurs opérations.

Vous aimerez aussi

2 rue Jacques Brel
Metronomy 3
44800 Saint-Herblain

02 28 08 20 00